La cinématographie africaine est en plein essor. La présentation annuelle des meilleurs films africains au concours international du meilleur film en est bien une preuve tangible. Voici quelques-uns de ces films africains présentés en 2020.
Papicha
Réalisé par Mounia Meddour, Papicha expose les aspérités de la vie estudiantine d'une Algéroise nommée Nejma aspirant à un avenir de styliste. Elle montre une fille forte, bravant tous les interdits, brisant tous les fers pour échapper au joug d'un monde vassalisant où elle est pourtant née libre.
Poisonous roses
Du réalisateur égyptien Fawzi Saleh, ce film est le 34e que l'Egypte présente pour le prix du meilleur film international. Il retrace la vie d'un homme courageux appelé Saqr, travaillant dans les mégisseries d'une bidonville et partagé entre l'idée de les quitter ou de rester avec sa sœur qu'il aime beaucoup, et Reem qui pourra l'aider à sortir du milieu. Les points de vue s'opposent, les motivations se cognent, et les contextes ainsi que évènements diffèrent: quel régal.
Running against the wind
C'est un film éthiopien du réalisateur allemand Jean Philipp Weyl. C'est l'histoire de la vie de deux frères, l'un voulant devenir photographe, et l'autre coureur olympique. L'un part pour la ville et l'autre demeure à la campagne. Un jour, le destin les recroisera. Il a mis en scène le fameux coureur de fond et médaillé d'or Haile Gebrsellassie.
Azali
Du réalisateur ghanéen Kwambena Gyansah, Azali est l'histoire d'une fille fuyant un mariage arrangé avec un homme âgé de 70 ans et rejoint la capitale Accra. Il a obtenu le prix du meilleur long-métrage lors de l'AFIF à Lagos au Nigéria.
Subira
Film Kenyan de Ravneet Chadhat, il relate l'histoire de Subira, âgée de 11 ans, élevée dans une communauté musulmane orthodoxe. Elle rêve des mêmes libertés que son frère, veut réaliser ses propres projets et s'oppose aux traditions.